L’éolien inquiète

Dekeyser Sibylle

À Brunehaut, la diffusion de la nouvelle cartographie de l’éolien, proposée par le Gouvernement wallon, a inquiété de nombreux habitants. Le conseiller communal Christian De Ketele a donc profité du conseil communal, lundi soir, pour interpeller le Collège à ce sujet.

"On peut tout de suite couper court aux rumeurs : il ne s’agit pas d’un projet de construction d’un nouveau parc éolien, mais bien d’un cadre d’implantation qui permet de définir quels endroits seraient favorables au développement futur de l’énergie éolienne", a répondu le bourgmestre Pierre Wacquier.

Ces zones favorables sont celles éloignées des habitations et des forêts, celles bien exposées aux vents, etc. Et à Brunehaut, les espaces jugés propices à l’implantation d’éoliennes ne manquent pas. Les villages de Wez, Merlin ou Howardries figurent en bonne place.

"La publicité autour de l’enquête publique, ouverte jusqu’au 30 octobre, sur cette cartographie de l’éolien est quasi inexistante à Brunehaut. Ne pourrait-on pas organiser une réunion d’information ou en parler sur le site internet de la commune ?", a questionné Christian De Ketele.

Le bourgmestre a expliqué qu’il avait multiplié les démarches pour qu’une réunion d’information soit organisée mais qu’aucun interlocuteur n’avait accepté. "Le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut, qui remettra un avis sur cette cartographie, estime que ce n’est pas son rôle. La Maison de l’Urbanisme ne veut pas non plus l’organiser. Et le facilitateur éolien est overbooké. J’espère quand même pouvoir organiser cette réunion avant le 30 octobre".

Si l’entité possède effectivement plusieurs zones propices à l’installation d’éoliennes, le bourgmestre juge cette cartographie "aberrante. Imaginez la vue à 360° depuis la Pierre Brunehaut bouchée par de nouveaux parcs éoliens…"

S.De.

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be