Une cour en trois couleurs, ça marche

Fifi Vincent

La cour de récré, univers impitoyable ? Tous ceux qui ont observé durant quelques minutes ce milieu remuant, bruyant et propice aux confrontations physiques en conviendront. Mais cette violence latente n’est pas une fatalité.

Comme plusieurs communes du Brabant wallon, la ville de Nivelles s’est lancée l’an dernier dans une expérience pilote, portée par le Centre local de promotion de la santé du Brabant wallon en collaboration avec l’Université de Mons.

L’action comporte deux volets principaux : l’instauration d’un temps d’écoute en classe pour que les enfants désamorcent les conflits en s’exprimant sur ce qui s’est passé durant la récré, et la délimitation physique de la cour en plusieurs zones, de couleurs différentes : verte où les jeux de ballon sont autorisés, jaune où on peut courir sans ballon, et bleue pour marcher, s’asseoir ou s’adonner à des jeux calmes.

Selon la directrice de l’école communale de Bornival, où ces mesures ont été mises en place depuis quelques mois, le changement est positif et notable. Même si le marquage n’est pour l’instant que provisoire, la zone ballon admis est respectée par les grands et les plus petits n’ont plus à craindre de se retrouver par mégarde au milieu d’un match endiablé où les joueurs ne font attention qu’à la balle. La cour est plus calme, et les élèves plus sereins.

Au printemps, on renforcera encore la délimitation par la pose de filets. Mais le système a déjà fait ses preuves. "Quand on est bousculé deux, trois puis quatre fois, selon l’âge et l’humeur, ça peut tourner à une confrontation violente et les garçons de cinquième et sixième sont déjà costauds", indique la directrice.

Avec ces zones où l’espace de chacun est respecté, l’ambiance est plus apaisée.

Quant au temps de médiation en classe, appliqué depuis le mois d’octobre, il aide à résoudre les conflits plus facilement. Les séances sont d’ailleurs déjà moins nombreuses, les élèves ayant intégré qu’on réglait plus facilement les problèmes en parlant plutôt qu’en donnant des coups.

V. F.

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be