Le régime végétalien ou vegan serait plus profitable aux chiens qu’un régime à base de viande. C’est ce que concluent des chercheurs de l’université de Winchester dans une étude parue dans la revue scientifique Plos One. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont étudié 2 536 canidés. La moitié du panel se nourrissait de viande, 30 % de viande crue et 13 % avec une alimentation végétalienne.

Les chercheurs ont évalué sept indicateurs de santé comme le nombre de visites annuelles chez le vétérinaire et une série de maladies courantes.

Ils ont constaté que 17 % des chiens suivant un régime conventionnel ont eu quatre visites ou plus chez le vétérinaire au cours d’une année, contre 9 % pour ceux suivant un régime végétalien et 8 % pour ceux suivant un régime à base de viande crue. Le pourcentage de chiens ayant souffert de troubles de santé était de 49 % pour le régime conventionnel, 43 % pour le régime à base de viande crue et 36 % pour le régime végétalien.

Les chercheurs ne peuvent pas expliquer avec certitude les raisons des différences observées entre les chiens carnivores et les chiens végétaliens. Ils estiment toutefois que les régimes à base de viande sont globalement plus caloriques et donc plus à même d’être à l’origine d’un surpoids.

"L’un des problèmes de santé les plus courants chez les chiens est le surpoids ou l’obésité et il est malheureusement courant que les régimes à base de viande soient plus caloriques", a expliqué l’un des scientifiques à nos confrères du Guardian. "Nous connaissons également les risques pour la santé associés à la surconsommation de viande et de produits laitiers pour les gens et ce sont souvent les mêmes ingrédients", a-t-il précisé.

Proposer une alimentation vegan à son animal ne s’improvise cependant pas, sous peine de lui causer de graves soucis de santé. "Les propriétaires devraient prendre des conseils vétérinaires d’experts pour éviter les carences alimentaires et les maladies associées", recommandent d’ailleurs les scientifiques à l’origine de l’étude. Les résultats de cette enquête ne convainquent d’ailleurs pas tous les vétérinaires. Interrogée par nos soins récemment, Marianne Diez, professeur à la faculté vétérinaire de l’Uliège spécialisée en nutrition, expliquait voir régulièrement dans son cabinet des animaux souffrant de dénutrition à cause d’un régime alimentaire inadapté.