La Nouvelle-Zemble, un archipel russe, peuplé d'environ 3.000 personnes, est en proie à une invasion inédite d'ours polaires depuis décembre.

Les animaux se sont aventurés sur les terres habitées et causent le chaos: ils errent dans les rues, cherchent de la nourriture dans les poubelles, s'introduisent dans les habitations et terrorisent la population.

Dans le plus grand village de la région, Belouchia Gouba, une cinquantaine d'ours blancs, agressifs, ont été signalés. Les habitants restent cloîtrés chez eux, ne se sentent plus en sécurité et ne laissent même plus leurs enfants aller à l'école.

Le réchauffement climatique en cause

La fonte des glaces, causée par le réchauffement climatique, serait à l'origine de ce phénomène. L'habitat naturel des ours polaires se réduit et, avec lui, le territoire de chasse de ces animaux, qui se nourrissent principalement de phoques.

Cela explique cette situation, où ils doivent ainsi se risquer plus loin pour trouver de la nourriture de substitution. Quitte à rentrer en contact avec les hommes.

© AFP