Les animaux, parfois sauvages, profitent du confinement provoqué par le coronavirus pour s'accaparer un espace public où ils n'avaient pas l'habitude de s'inviter jusqu'alors

Des oiseaux marins de retour sur les calanques de Cassis, de grands dauphins proches des côtes de la Méditerranée, des chèvres cachemiriennes en pleine rue aux Pays de Galles jusqu'aux biches et éléphants qui arpentent les routes indiennes : un peu partout sur la planète, désormais confinée pour moitié, on assiste à un retour en force de la faune. Les animaux se réapproprient une partie de l'espace public, déserté pour cause de pandémie de coronavirus.

Même les canards, à Paris, sont surpris à fureter bien plus loin que leurs habituels quais de Seine, pour crapahuter dans les rues, de coutume tellement empruntées, de la Ville Lumière... Des images surprenantes, à découvrir ci-dessus, en vidéo.