Il y a 10 ans, Lisa Rose créait un refuge pour kangourous dans la ville de Pilbara, en Australie. Après une semaine, elle devait déjà s'occuper d'une dizaine de kangourous orphelins, provenant des poches de kangourous tués dans des accidents de la route ou par des chasseurs. Depuis, le centre a réhabilité et relâché 500 animaux mais malgré une quarantaine de bénévoles, le centre ne s'en sort pas.

Sa directrice a donc récemment eu une idée : faire de la publicité pour qu'une jeune fille au pair vienne vivre sur place, avec les kangourous. Un job qui a de quoi en faire rêver plus d'un !

C'est une touriste belge qui, bloquée en Australie par le coronavirus, a répondu à l'appel et rejoint le centre afin de prendre soin des kangourous orphelins. Evelien Rosier, originaire d'Anvers, nous raconte : "Il y a un mois, je suis arrivée ici. Je pensais partir le lendemain". Alors qu'elle cherchait quelque chose d'intéressant à faire dans la région pour s'occuper, quelqu'un lui montre l'annonce de recherche pour devenir jeune fille au pair de kangourou. "12 heures plus tard, à 6h30 du matin, je nourrissais des bébés kangourous.. et depuis, je n'ai pas arrêté !" explique la jeune femme, qui pense encore rester un mois sur place. 

"En plus de nourrir les kangourous, j'organise et je structure la retraite. Nous faisons également des demandes de financement et nous pourrions bientôt commencer une campagne de collecte de fonds." Elle explique aussi former les nouveaux bénévoles qui arrivent actuellement.