En Chine, cette année, un chiot de la race des "dogues du Tibet"  a été vendu pour 1,9 millions de dollars, rapporte Vice . Également appelé le "chien dieu d'Orient", de nombreux Chinois pensent qu'il s'agit du chien le plus violent du monde. Depuis 2005, la Chine en est dingue. Des centaines de chiens ont ainsi été déménagés du Tibet vers la Chine, afin de les faire se reproduire pour obtenir des milliers de chiens domestiques. Gros et puissants, ils n'en ressemblent pas moins à des peluches. 

"Je n'aurai jamais cru qu'un chien puisse valoir autant d'argent", commente le reporter. "La plupart des gens voient leur chien comme un symbole de leur statut social. Donc, tu peux les voir comme un produit de luxe vivant", explique l'organisateur d'un salon pour chiens en Chine. Mais ces chiens ont également un héritage culturel important, qui a amené à les rendre si désirables: dans les vieilles légendes chinoises, les Lamas réincarnés chevauchaient des dogues du Tibet, tout comme Gengis Khan lors de sa conquête de l'Ouest. 

© vice
Le business du dogue du Tibet génère entre 250 et 330 millions de dollars par an, d'après l'organisateur. "Des chiffres prudents", poursuit-il. Comparativement, l'industrie de la musique en Chine ne rapporte que 33 millions de dollars. 

Pour l'organisateur, les dogues du Tibet vont être de plus en plus parfaits parce que de plus en plus d'amateurs vont s'y intéresser, beaucoup de gens vont se consacrer à l'élevage, et notamment de riches entrepreneurs. "Tous les entrepreneurs aiment la fidélité et la violence."