Des scientifiques de l’Université John Moores (Liverpool) ont établit 46 questions autour de la psychopathie féline. Afin de rédiger ce formulaire, les experts ont étudié des milliers de relations (2.042) entre les chats et les êtres humains.

Les propriétaires de matous déchaînés ou beaucoup trop calmes doivent répondre à ces questions grâce à des échelles allant de 1 à 5. Rachel Evans, chercheuse principale, explique au Mirror que "le questionnaire final développe cinq facteurs de la psychopathie féline : l’audace, la méchanceté, la désinhibition, l’hostilité envers les animaux et les humains". Selon elle, la plupart des chats présenteront probablement au moins un de ces facteurs.

En développant ce test, les chercheurs universitaires espèrent que les propriétaires comprendront mieux leurs animaux de compagnie.

>> Faire le test <<