Les risques de reproduction entre le fils et la mère étaient grands.

Au mois d’août dernier, nous vous contions la belle histoire de Wally Junior, ce petit wallaby né de manière tout à fait étonnante plus de six mois après le décès de son papa.

À cette époque, Nancy Mollers, de Visé, a eu une incroyable surprise. Alors qu’elle vit dans une grande propriété remplie de toutes sortes d’animaux, elle a reçu Wally pour son anniversaire.

Un peu plus tard, elle a acquis Eve, une femelle wallaby. Malheureusement l’entente dans le couple n’était pas vraiment bonne. Wally et Eve ne semblaient pas énormément s’apprécier.

Wally est décédé le 27 novembre 2014. Six mois plus tard, alors que la gestation chez les wallabys est de 4 mois, Eve a donné naissance à un bébé wallaby !

En réalité, Eve, dont l’espèce vit dans un milieu très sauvage et dangereux, n’a fait que retarder le développement de son embryon dans l’attente de jours meilleurs.

Nancy a décidé de donner le nom de Wally Junior au bébé en l’honneur de son papa décédé. Même si Wally Junior est plus sociable que sa maman car il est né en captivité, il reste un animal sauvage.

Les risques de reproduction entre le fils et la mère étaient grands. Pour éviter toute consanguinité, il a été décidé, en accord avec le vétérinaire, Serge Belleflamme qui s’occupe de toute cette petite ménagerie, de castrer Wally Junior.

Problème, il n’y a pratiquement aucun wallaby en Belgique et donc les connaissances sur son anatomie sont limitées. "C’était la première fois que j’opérais un wallaby", explique Serge Belleflame. "J’ai posé des questions sur une page Facebook spécialisée et dont les membres sont vétérinaires et je n’ai reçu aucune réponse. C’est la première fois. C’était le flou total."

Pourtant, Serge Belleflamme a réussi l’opération sans encombre… "J’ai réalisé la castration en présence d’une étudiante qui était ravie. J’ai réalisé l’opération en une demi-heure. Je me suis référé à la médecine de terrain et j’ai improvisé. J’étais comme dans la série Daktari", plaisante l’ami des animaux.

Les propriétaires ont donné des nouvelles au quotidien et il est apparu que le petit opéré a très bien réagi. Contre toute attente, c’est Eve, sa maman, qui a très mal réagi. "Elle a boxé et griffé sa propriétaire. Elle a aussi arraché les fils que je ne dois enlever que dans une dizaine de jours !"

Wally Junior s’est très vite remis de l’opération tandis que Serge Belleflamme s’est félicité d’avoir réalisé cette opération qui était une grande première.