Un Anglais quitte sa femme pour la réfugiée ukrainienne qu'ils hébergeaient : "Ils ont détruit leur relation bien avant mon arrivée"

L'homme a rencontré la jeune femme ukrainienne une dizaine de jours avant de quitter sa compagne.

Un Anglais quitte sa femme pour la réfugiée ukrainienne qu'ils hébergeaient : "Ils ont détruit leur relation bien avant mon arrivée"
©AFP

L'affaire fait grand bruit au Royaume-Uni. Il y a quelques jours, le tabloïd The Sun révélait l'histoire d'Anthony Garnett (aussi appelé "Tony"), Lorna Garnett et Sofiia Karkadym, une réfugiée ukrainienne qui avait fui la ville de Lviv. Touché par la guerre en Ukraine, le couple avait décidé d'ouvrir les portes de leur foyer et de venir en aide à une réfugiée ukrainienne, comme de nombreuses autres familles.

Si l'histoire semble banale au premier abord, elle prend très vite un tout autre tournant ! En effet, après seulement dix jours, Tony quitte sa femme et ses deux enfants et part chez ses parents... en compagnie de Sofiia, avec qui il entame une histoire d'amour. "J'ai des sentiments pour Sofiia comme je n'en avais jamais eu auparavant", a-t-il expliqué à The Sun. Des sentiments réciproques, puisque la jeune femme ukrainienne explique être tombée amoureuse de Tony. "Dès que je l'ai vu, je l'ai aimé", a-t-elle assuré.

"Tout est allé très vite, mais c'est notre histoire d'amour. Je sais que les gens vont nous regarder de travers, mais c'est comme ça. Nous sommes en train de planifier notre avenir ensemble", a expliqué le jeune couple.

Et pour Lorna Garnett, la pilule est difficile à avaler. "Tout ce que j'ai construit dans ma vie a été détruit en l'espace de deux semaines. Sofiia ne s'est pas souciée des dégâts qu'elle a causés", a-t-elle confié au Sun. Elle a expliqué avoir émis des réserves avant d'accueillir des réfugiés, mais qu'elle avait finalement estimé "que c'était la bonne chose à faire après avoir vu la situation "terrifiante" en Ukraine au journal télévisé".

Un Anglais quitte sa femme pour la réfugiée ukrainienne qu'ils hébergeaient : "Ils ont détruit leur relation bien avant mon arrivée"
©Capture d'écran Instagram/ Sonya_dobrvlsk


"Il ne s'agit pas seulement de moi, Tony et Lorna"

Accusée d'être une briseuse de ménage, l'Ukrainienne se défend. "Être avec Tony ne m'a jamais traversé l'esprit. J'aimais la famille. J'ai passé beaucoup de temps avec Lorna et j'ai essayé de l'aider. Mais elle avait deux visages. Elle a créé cette situation en suggérant constamment que quelque chose se passait alors que ce n'était pas le cas. C'est donc sa faute", estime la jeune femme. Elle confie au tabloïd avoir été plusieurs fois au centre de dispute au sein du couple.

"Ils ont détruit leur relation bien avant mon arrivée. Rien de tout cela n'est mon œuvre". Et d'ajouter : "C'était ma décision de partir quand je l'ai fait et Tony a décidé de venir avec moi."

La jeune femme a également confié au Sun ses craintes liées à la médiatisation de cette histoire. "Chaque famille britannique va maintenant se dire : 'Je ne peux pas accueillir un réfugié parce qu'il va me prendre mon mari'. Il ne s'agit pas seulement de moi, Tony et Lorna", explique-t-elle. "C'est plus profond. C'est à propos de tout, de la guerre, des réfugiés, de l'aide aux gens, de tout. Dans mon pays, il est important que les réfugiés obtiennent l'aide dont ils ont besoin et cela a fait le contraire".

"Vous ne pouvez pas comprendre ce que je ressens. (...) Maintenant, des gens m'écrivent pour me dire que je suis une personne horrible, que j'ai fait quelque chose de mal pour mon pays. Tout le monde au Royaume-Uni pense la même chose parce que je prends l'homme de la famille - mais tout cela n'est que mensonges", s'est-elle défendue. La jeune femme insiste : selon elle, rien ne s'est passé avec Tony avant d'avoir quitté la maison.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be