Cette jeune femme a visité tous les pays du monde: "Plusieurs fois, la panique s'est emparée de moi"

Jessica Nabongo a visité les 195 pays du monde. Près de trois ans après la fin de son tour du monde, la jeune femme prône des voyages qui favorisent la diversité et la durabilité.

Cette jeune femme a visité tous les pays du monde: "Plusieurs fois, la panique s'est emparée de moi"
©Shutterstock

Le 6 octobre 2019, alors âgée d'à peine plus de 35 ans, Jessica Nabongo atterrit aux Seychelles, accompagnée de ses amis et de sa famille venus pour l'occasion. Le voyage est en effet spécial : une fois sortie de l'avion, la jeune femme se sera officiellement rendue dans les 195 pays reconnus par l'ONU.

C'est en 2017 que la jeune femme, une ancienne consultante des Nations unies, s'est lancée le défi de réussir à cocher toute la liste des pays du monde. Et tout cela avant ses 35 ans ! Pour réussir, la jeune femme a pris plus de 450 vols, dont 170 en une même année. Un rythme effréné, qui a bien failli pousser la jeune femme à abandonner. "Plusieurs fois, la panique s'est emparée de moi et je me suis dit : 'Oh mon Dieu, est-ce que cela va se solder par un échec public?'", explique-t-elle à CNN Travel.

Finalement, c'est donc en octobre 2019 que la jeune femme a réussi le challenge, ou presque. "J'ai dépassé mon anniversaire de cinq mois", avoue Jessica Nabongo. "Mais j'ai fini par terminer le jour de l'anniversaire de mon père. Il est décédé deux jours après mon 19e anniversaire, alors c'était bien de pouvoir le faire participer de cette façon."

L'influenceuse de voyage a ainsi rejoint le club très fermé des personnes ayant réussi cet exploit. Petit plus : il s'agit de la première femme noire à l'avoir documenté. En effet, la femme qui possède la double nationalité ougandaise et américaine a écrit un livre, nommé d'après son blog 'Livre The Catch Me If You Can', reprenant ses aventures dans 100 des 195 pays visités. Une fierté pour elle. "Nous sommes tellement habitués à voir le monde à travers l'objectif des hommes blancs", souligne-t-elle, expliquant avoir utilisé ses propres photos pour illustrer le livre. "Et ça, c'est différent. Il y a manifestement un caractère unique dans les expériences que nous vivons, car nous existons dans le monde, en tant que personnes très différentes."

Et les émissions de CO2 ?

Mais s'il peut faire rêver, un tel tour du monde représente une quantité importante d'émissions de carbone. En janvier 2020, la jeune femme se confiait sur son empreinte carbone dans le podcast Women Who Travel. "Je n'ai pas trouvé de solution pour compenser mes émissions de carbone", reconnaissait-elle. Jessica Nabongo assurait également qu'il était impossible pour elle de ne pas voyager en avion. "Je voyage en avion depuis mon plus jeune âge, en grande partie parce que ma famille vit sur deux continents différents."

Elle poursuivait ensuite en assurant que c'était plutôt aux compagnies aériennes de faire attention. "Il y a des vols sur lesquels j'ai été et qui n'étaient remplis qu'à 30 %, vous savez, et ils continuent à voler. C'est la preuve que certaines de ces routes aériennes doivent être réduites." Et d'affirmer :"Nous faisons actuellement une fixation sur les vols et nous ferons une fixation sur autre chose demain, mais je pense qu'il y a une conversation plus large à avoir sur la façon dont le capitalisme nous met tous en danger et met la planète en danger".

Deux ans plus tard, la jeune femme a-t-elle changé d'avis ? Désormais âgée de 38 ans, Jessica Nabongo prône désormais un tout autre style de voyage, favorisant la diversité et la durabilité. Elle affirme en effet avoir été le témoin direct des problèmes auxquels la planète est confrontée, allant de la discrimination à la gestion des déchets dans les pays les plus pauvres.

Dans une interview donnée à National Geographic, elle assure que les voyageurs devraient faire preuve d'humilité plutôt que de se rendre dans des pays lointains pour confirmer ce qu'ils pensent déjà savoir. Elle invite à développer un "état d'esprit inclusif et curieux" et encourage le soutien de la diversité, "ce qui rend les voyages si gratifiants en premier lieu". "Les voyages contribuent à nous montrer que nous sommes plus semblables que nous sommes différents".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be