Uriner dans la mer pourrait vous coûter très cher cet été

A Vigo en Espagne, si vous décidez de faire pipi dans l'eau, l'amende pourrait aller jusqu'à 750€.

Uriner dans la mer pourrait vous coûter très cher cet été
©AP

La ville espagnole de Vigo, en Galice, a décidé d'interdire "l'évacuation physiologique sur la plage ou dans la mer", comme le rapporte la chaîne de télévision locale Antena 3. Faire pipi dans l'eau vous coûtera donc très cher puisqu'il y aura une sévère amende à la clé, allant jusqu'à 750€. Le but ? Faire regretter les plus téméraires.

Cependant, la mairie n'a pas expliqué la démarche à suivre pour repérer les baigneurs délictueux et pour ensuite appliquer cette nouvelle législation, comme l'explique The Independent. Cela soulève donc la question suivante: comment les autorités comptent-elles repérer les contrevenants qui se soulageront dans les eaux maritimes de Vigo?

Sur Twitter, certains internautes se sont amusés de cette interdiction et ont proposé quelques solutions pour le moins créatives :

"Et ils vont faire comment??? Il faudrait avoir des poissons dressés, accros à l'urine, qui formeraient un banc autour du baigneur dès qu'il y en aurait un qui ferait pipi."

D'autres interdictions pour respecter les plages

La municipalité de Vigo a également décidé d'instaurer d'autres règles afin de préserver les plages. Elle a donc établi une liste incluant l'interdiction de l'utilisation du savon comme du shampoing dans la mer ainsi que d'y nettoyer des ustensiles, celle de fumer sur une partie des plages (la pollution des plages et de la mer dûe aux mégots étant fort présente). On peut retrouver d'autres interdictions plus classiques comme celle de laisser des déchets sur la plage ainsi que d'y faire des barbecues ou grillades.

Vigo n’est pas la première ville d’Espagne à mettre en place des mesures: San Pedro del Pinatar en 2017, a également adopté une législation contre les évacuations physiologiques sur la plage ou dans la mer. Elle a aussi la nudité, les jeux à la batte et au ballon et le fait de réserver des places sur la plage avec une serviette (ce qui coûterait 30 euros).

Comment prévenir les urines sauvages?

La ville espagnole a pris des mesures afin d'éviter ces comportements. Elle a en effet décidé d'installer des toilettes publiques accessibles durant tout l'été là où il n'y en avait pas encore. Elle précise néanmoins que "le fait qu'il n'y ait pas de toilettes sur la plage ne sert pas d'excuse à l'usager pour évacuer physiologiquement dans des endroits inappropriés".

Reste donc à savoir comment les autorités vont faire respecter cette nouvelle législation...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be