Le ministère de la défense espagnol attaque ses propres militaires pour une tombola avec une prostituée à la clé

Des militaires d'une caserne de Barcelone voulaient organiser une tombola avec à la clé une prostituée comme “cadeau” pour financer un repas de fin d’année.

Armée espagnole
Armée espagnole ©Copyright (c) 2018 Bumble Dee/Shutterstock. No use without permission.

Le ministère de la Défense espagnol se retrouve face à une situation quelque peu cocasse. En effet, ce jeudi il a annoncé sur Twitter : “Dans l’armée comme dans tout domaine de la société, c’est la tolérance zéro vis-à-vis des délits ou des agressions contre les femmes”. Ces comportements sont condamnés par le “Ministerio Defensa”, qui souligne que de tels agissements doivent répondre devant la justice.

C’est le média catalan Ara.cat qui a révélé l’information, indiquant qu’une tombola regroupant des militaires venant de la caserne de Bruc de Barcelone, offrait comme gain principal un moment avec une prostituée. Dans quel but ? Récolter assez de fonds pour pouvoir financer les fêtes de la Puríssima. L’idée est venue d’un groupe WhatsApp contenant pas moins de 70 militaires. Il s’agit d’un caporal ainsi que d’un sergent qui ont lancé “l’idée” et proposé ensuite au reste du régiment.

Des photos d’une jeune femme sur les murs de la caserne

En plus du groupe WhatsApp, des photos montrant la jeune femme qui devait servir de “lot” ont été affichées un peu partout sur les murs de la caserne pour attirer d’éventuels futurs participants.

Le Tribunal supérieur de justice catalane a tout de suite été saisi par l’armée qui évoque des faits qui “seraient une attaque contre les valeurs de l’institution”.

Affaire à suivre…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be