Pas d'effluves de sang à la Game Of Thrones, rassurez-vous ! Ici, les clients sont protégés par d'épaisses couvertures et les masseurs tapotent délicatement le visage et le corps des personnes (censées) venues se détendre.
 
Le "daoliao", ou "massage au couteau", est populaire à Taiwan. On trouve notamment ces services dans les centres commerciaux. Selon des faits rapportés par le Los Angeles Times, cinq ou six personnes travaillent là, portant des vestes blanches. Semblables selon le journalistes à des bouchers, les masseurs manipulent néanmoins avec beaucoup de précaution ces lames. Il ne vous faudra débourser que 7 dollars pour un massage de 10 minutes.


Une pratique ancestrale

En réalité, les massages au couteau étaient déjà pratiqués entre le 8ème et le 5ème siècle avant Jésus-Christ en Chine. Cette technique était utilisée par les personnes dont la médecine traditionnelle n'avait pas d'effet sur leur maladie. A cette époque, c'était des moines bouddhistes qui pratiquaient ces afflictions. La pratique est tombée en désuétude avec le temps en Chine. Mais elle s'est répandue au Japon et à Taiwan.

Depuis 20 ans maintenant, Wu tente de restaurer la pratique. Elle déclare au L.A. Times notamment qu'il existe plus de 180 centres de daoliao à travers le pays.

Quant aux masseurs, ils ne passent pas de screening pour évaluer leur état psychologique mais doivent pouvoir transmettre leur énergie positive. De plus, les maîtres de la thérapie par le couteau ne peuvent pas manger de viande et doivent être bouddhistes. Pour les meilleurs apprentis, la technique s'apprend en une semaine. 

Pour quels maux ?

Les lames ressemblent à s'y méprendre aux hachoirs utilisés en cuisine. Cependant, elles sont moins tranchantes mais permettent une meilleur pénétration dans le corps que les doigts. Selon les praticiens, ce massage permet d'évacuer l'énergie négative du corps, de diminuer les insominies, de réguler la circulation sanguine et d'atténuer les courbatures.

Selon Yan Hsu-ling, masseur professionnel, "Nous disons toujours au client que ce n'est pas la manière avec laquelle vous allez être frappé qui va procurer le bien-être, mais c'est aussi une question de transfert d'énergie, le transfert du chi qui est primordial".


A qui est-ce destiné ?

Intriguée, une partie des clients est curieuse d'expérimenter le daoliao. D'autres personnes, quant à elles, souhaitent mettre à l'épreuve leur courage.

Mais la plupart vient pour des raisons plus pragmatiques "Certaines personnes ont essayé d'autres massages pour soigner des maux mais sans succès. Ils veulent voir si le massage au couteau sera plus efficace", déclare Wu.

Le journaliste du L.A. Times en est resorti, en tout cas, indemne et relaxé. "Certaines personnes sont tellement détendues, qu'elles s'endorment sur la table de massage", assure Yan.