Divers Derrière cette offre alléchante se cache une expérience artistique et sociale.

Imaginez un job où votre seule mission consiste à appuyer deux fois par jour sur un bouton. Le reste du temps, vous pouvez vous occuper comme bon vous semble. Le tout pour un salaire plutôt attrayant de 2.060 euros par mois. Un emploi "éternel", avec congés payés, un plan-retraite et même des augmentations annuelles!

A l'origine de cette offre d'emploi pas comme les autres, il y a Simon Goldin et Jakob Senneby, deux artistes suédois, qui ont lancé le projet Eternal Employment. Concrètement, ils demandent à leur recrue de se rendre le matin et le soir en gare de Korsvägen, dans la ville de Göteborg, pour appuyer sur un bouton situé sous une horloge. A chaque pression sur ce bouton, l'employé allumera des lampes fluorescentes chargées de signaler sa présence, comme l'indique le Washington Post et relayé par Ouest-France. 

Aucune qualification n'est requise pour être recruté. Les candidatures seront ouvertes à partir de 2025, un an avant l'inauguration de la gare. Seule condition pour être candidat éligible: ne pas avoir un autre emploi rémunéré.

Quel intérêt?

Vous ne comprenez pas bien l'intérêt de cette démarche? Il est pourtant double, selon les deux artistes suédois.

D'abord artistique. En 2017, l'Agence d'art public suédoise et l'Administration suédoise des transports avaient en effet lancé un concours pour valoriser la nouvelle gare. Le duo d'artistes a donc été choisi et a remporté les 7 millions de couronnes suédoises pour financer le projet, soit environ 660.000 euros. C'est d'ailleurs cet argent qui paiera le salaire de l'heureux élu. 

Le deuxième objectif est social. Goldin et Senneby espèrent que leur idée va proposer une réflexion sur le monde du travail. Selon eux, le projet remet en question " les notions de croissance, de productivité et de progrès qui sont au cœur de la modernité. Face à l'automatisation de masse et à l'intelligence artificielle, le risque est que nous devenions tous productivement superflus", décrivent-ils.

Toujours intéressé? Il ne vous reste plus qu'à consulter l'offre d'emploi ici. Et croiser les doigts...