Donna Porée, une étudiante caennaise a fait une découverte pour le moins surprenante en retournant chez elle après 3 mois de confinement rapporte le Huffington Post.

En rentrant dans son studio après de nombreuses semaines de confinement, la jeune femme a eu la peur de sa vie lorsqu'elle s'est aperçue qu'une effrayante silhouette envahissait l'un des murs de son habitation.

Cette vision horrifique est en réalité la conséquence de la pousse, impressionnante, de racines de pommes de terre que Donna possède dans son habitation. Elles ont même été jusqu'à causer des dégâts au niveau de la jointure.

"Après 3 mois d’absence, mes pommes de terre ont décidé de pousser sans limites jusqu’à faire des trous dans les joints", explique-t-elle.

Les excroissances rosâtres, qui semblent tout droit sortir d'un film d'épouvante, ont, semble-t-il, terrifié Donna avant qu'elle ne découvre leur origine.

"Avant de me rendre compte que c’était bien des germes de pommes de terre, j’ai été effrayée par la silhouette des longues tiges contre le mur", raconte-t-elle.

L'étudiante a partagé sa singulière découverte sur Twitter où elle a reçu de nombreux commentaires en réaction: "Ça fait peur", "Ça me dégoûte", "On dirait une invasion alien".

D'autres internautes ont également affirmé avoir été témoin de la même scène cauchemardesque lorsqu'il sont rentrés dans leur domicile: