Cela a provoqué la même réaction auprès de nombreuses personnes, qui comparent ces décorations à des pénis. 

"Avec ce pull, nous voulons tricoter quelque chose ludique" déclare le bourgmestre Anthony Dumarey (Open VLD). "Notre service des loisirs a eu cette idée et, en ces temps difficiles, nous avons pensé qu'il serait bien de répandre un peu plus d'humour". 

Et en plus d'amuser de nombreuses personnes, ces pulls sont commercialisés pour la bonne cause:  "Les grandes villes, comme Ostende et Gand, ont également leur propre ligne de gadgets et de vêtements. Nous le faisons maintenant une fois pour une bonne cause. Nous donnons 1 euro au Fonds pour la pauvreté des enfants pour chaque pull vendu", détaille encore le bourgmestre.

Une belle initiative, donc !