Divers

A une semaine du sommet Trump-Kim organisé à Hanoï, le Vietnam se met au diapason de l'évènement, d'un peintre faisant des portraits des deux hommes à un coiffeur proposant leurs coupes de cheveux.

"Ces trois derniers jours, j'ai fait 200 coupes de cheveux dans le style de Kim, contre seulement cinq dans le style de Trump", explique à l'AFP le coiffeur Le Tuan Duong, dans son salon déjà envahi mercredi par les médias.

Le dirigeant nord-coréen doit réaliser son premier voyage au Vietnam pour participer à un sommet avec le président américain Donald Trump les 27 et 28 février.

"Je fais ces coiffures gratuitement parce que ce sommet me plaît", assure le coiffeur de Hanoï.

Ce sera la seconde rencontre des deux dirigeants, et Washington espère bien faire avancer à cette occasion la cause du démantèlement des arsenaux nucléaire et balistique de Pyongyang.

Pendant ce temps, parmi les clients du coiffeur de Hanoï mercredi, Trinh The Phong, chanteur, assure: "J'admire Kim alors j'ai changé ma coupe de cheveux".

De l'autre côté de l'échiquier, un autre client, Vuong Bao Nam, lui aussi chanteur, s'est fait décolorer les cheveux en blond et coiffer comme Trump. "Pour moi, Trump est un homme excellent et c'est pour ça que je veux sa coupe de cheveux."

Un peintre vietnamien a lui aussi flairé le filon et s'est mis à peindre des portraits du président américain et du leader nord-coréen.

"Je voudrais vraiment que les deux leaders, ou au moins l'un d'eux, viennent ici pour voir mon travail", explique l'artiste Tran Lam Binh, recevant l'AFP dans un café de Hanoï où il travaille.

Pyongyang n'a toujours pas confirmé la tenue du sommet avec M. Trump. Toutes les informations pratiques sont venues de la Maison Blanche, et les détails sur la visite du très secret dirigeant nord-coréen restent inconnus.