A la fin de son adolescence, Amanda, une femme originaire de Leeds en Angleterre, a réalisé qu'elle avait une attirance pour les objets plus que pour les personnes. Elle est objectum-sexuelle.

Dans une interview accordée à Truly, elle s'est confiée sur cette forme d'amour. J'étais amoureuse d'une batterie quand j'avais 14 ans", se souvient-elle. "Ensuite, des années plus tard, je suis tombée amoureuse du drapeau américain et de la statue de la Liberté". 

Aujourd'hui, Amanda se considère en relation avec un lustre. "Il est amusant et beau. Il a 100 ans. Il est symétrique", détaille-t-elle pour justifier son attirance pour cet objet. "Je l'ai trouvé sur eBay, il était en Allemagne. Je suis tout de suite tombée amoureuse de son énergie et de ses ondes positives", raconte-t-elle. 

Mais pour elle, la vie n'est pas facile tous les jours. En effet, elle est souvent confrontée à de nombreux jugements de valeur. 

"C'est difficile, car personne ne me comprend. Je fais cette interview pour ouvrir les yeux des gens, non seulement sur l'objectum-sexualité, mais aussi à tous ceux qui se sentent exclus ou différents, car ce qui compte, c'est votre santé et votre bonheurD'une manière générale, je pense qu'il y a encore beaucoup d'incompréhension dans le monde. Mais les gens sont de plus en plus ouverts à la différence. Il y a plus d'acceptation qu'avant, mais il y a certainement encore du travail à faire".

Pour son avenir, Amanda ne ferme pas la porte à une relation avec un humain, elle qui a déjà eu deux hommes dans sa vie.