Si vous avez regardé la télévision durant ces trois dernières semaines, elle ne peut vous avoir échappé. Elle, c'est la publicité de VOO.

L'opérateur vient en effet de faire le buzz avec ce sport publicitaire qui n'a l'air de rien mais qui se veut vraiment efficace. Dans celui-ci (à visionner ci-dessus), trois amies écoutent la radio dans une voiture. L'une d'elle augmente alors le son, entendant d'après elle "la meilleure chanson de Noël de tous les temps".

Une de ses amies lui assure alors qu'il ne s'agit pas du tout d'un chant de Noël et elle veut le prouver en allant sur Internet... Sauf que la demoiselle a dépassé son forfait et ne peut effectuer l'opération. Elle finit donc elle aussi par chanter: "C'est Noël, c'est Noël, c'est Noël".

Mais les connaisseurs à l'ouïe fine remarqueront que les paroles ne sont pas celles que le trio pense entonner. Et il ne s'agit en aucun cas d'un chant de Noël. En effet, la chanson est en réalité celle de l'artiste irlandaise Enya, intitulée "Orinoco flow". Et le fameux "C'est Noël" est en réalité de l'anglais, à savoir "Sail Away" (c'est-à-dire "mettre les voiles" en français).

 

En resortant un tube de fin des années 80 de façon humoristique, VOO réalise le buzz de cette fin d'année. Et comme le relaient nos confrères du Ciné Télé Revue, l'opérateur utilise là une chanson qui joue à la perfection sur le phénomène d'hallucinations auditives. En effet, toute la chanson en anglais peut-être interprétée de façon différente si on l'écoute comme étant du français. La preuve dans l'illustration vidéo ci-dessous...