Les milliardaires américains ont vu leur fortune exploser de 434 milliards de dollars entre la mi-mars et la mi-mai, selon le rapport d’Americans for Tax Fairness. Les CEO d'Amazon et de Facebook ont enregistré respectivement un gain de 34,6 milliards de dollars et 25 milliards de dollars à leur fortune.

Entre le 18 mars - lorsque la plupart des restrictions économiques fédérales et étatiques étaient en place - et le 19 mai, la valeur nette totale des plus de 600 milliardaires américains a bondi de 434 milliards de dollars ou 15%. La valeur des milliardaires est passée de 2,948 milliards de dollars à 3,382 milliards de dollars.

Au cours de cette même période approximative, plus de 38 millions d'Américains ont perdu leur emploi et par conséquent, on estime que plus de 16 millions ont probablement perdu la couverture de soins de santé fournie par l'employeur.

Les cinq premiers milliardaires américains - Jeff Bezos, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Warren Buffett et Larry Ellison - ont vu leur richesse augmenter de 75,5 milliards de dollars, soit 19%. Ensemble, ils ont capturé 21% de la croissance totale de la richesse des plus de 600 milliardaires au cours des deux derniers mois. La fortune de Bezos et de Zuckerberg a augmenté de près de 60 milliards de dollars, soit 14% du total de 434 milliards de dollars. En mars, il y avait 614 milliardaires sur la liste Forbes, et 630 deux mois plus tard, dont le nouveau venu Kanye West à 1,3 milliard de dollars.

C'est Elon Musk qui a connu l’un des gains les plus importants en pourcentage, voyant sa valeur nette bondir de 48% au cours des deux mois pour atteindre 36 milliards de dollars. L’ex-femme du CEO d'Amazon, MacKenzie Bezos, qui a reçu des actions d’Amazon lors de leur divorce, a également vu sa richesse augmenter d’un tiers, à 48 milliards de dollars.

© americansfortaxfairness

Il y a également eu des perdants au cours de cette période, en particulier pour les milliardaires du secteur des voyages, de l’hôtellerie ou de la vente au détail qui n’ont pas encore vu leurs entreprises se redresser. Ralph Lauren a vu sa richesse chuter de 100 millions de dollars à 5,6 milliards de dollars, tandis que l’hôtelier John Pritzker a vu sa richesse chuter de 34 millions de dollars à 2,56 milliards de dollars.