Divers

Un Américain fait l'objet d'un jugement quelque peu absurde. Il est contraint de payer une pension alimentaire alors qu'un test ADN a prouvé qu'il n'était pas le père.

First Coast News rapporte la drôle d'histoire de Joseph Sinawa. Pensant qu'il était le papa biologique, il avait signé les certificats de naissance de l'enfant. Cependant, après son divorce, il a demandé un droit de visite. Un juge a alors requis un test ADN qui, à la surprise générale, a révélé qu'il n'était pas le père !

"Quand je pensais que j'étais le père, je n'avais aucun souci à payer la pension alimentaire. Mais cela me coûte quand même 75€, soit plus d'un tiers de mon salaire".

Pour rajouter au grotesque de la scène, un juge avait ordonné au départ que la pension alimentaire soit annulée mais la décision a été invalidée par l’État de Floride. Par ailleurs, la mère de l'enfant a elle-même assuré qu'elle ne voulait plus que Joseph Sinawa continue de lui verser de l'argent.

Le juriste Brandon Beardsley explique à First Coast News que c'est la première fois qu'il voit ça: "C'est du gaspillage de ressources pour faire appel d'une décision dont la conclusion sera quand même la même".

Actuellement, Joseph Sinawa est cependant dans l'obligation de continuer à payer la pension alimentaire et il n'a pas les moyens pour s'offrir un avocat afin de se défendre.