La ville côtière de Noto a été pointée du doigt par de nombreux internautes. Pourquoi? Tout simplement parce qu'elle a utilisé une partie des subsides Covid du gouvernement pour construire... un calamar géant. Si cette décision peut prêter à sourire, elle a, semble-t-il, été mûrement réfléchie. Grâce à cette bête d'une valeur de 274.000 dollars, la ville, spécialisée dans la pêche, espère en effet faire venir les touristes en masse.

Si cette somme peut paraître conséquente, elle n'est en fait qu'une petite partie des subsides reçus. Selon CNN, la ville de Noto aurait en effet encaissé 800 millions de yens, soit un peu plus de 6 millions d'euros du gouvernement. Comme l'expliquent les médias japonais, la ville était libre d'allouer cette somme où bon lui semblait, pourvu que cela relance son économie. Après mûres réflexions, elle a donc choisi d'en investir une partie dans la construction d'un mollusque de 4m sur 9m. 

Mais pour de nombreux internautes, cette décision ne passe tout simplement pas. Ils auraient en effet aimé que cette somme serve à autre chose. Certains internautes, particulièrement remontés, appellent même la ville à rendre l'argent.

Interrogées par Reuters, les autorités n'ont pas souhaité fournir davantage d'explications.