La crainte (l'hystérie ?) de contamination au virus chinois peut avoir des conséquences insoupçonnées...

Joseph Yew et Kang Ting avaient probablement rêvé d'un autre mariage. Ce couple, originaire de Singapour, revenait d'un voyage en Chine, plus précisément dans la pronvince de Hunan, proche de celle de Hubei, foyer de l'émergence du nouveau coronavirus. Un carnet de voyage qui a effrayé pas mal des 190 convives invités à célébrer leur union...

Par mesure de précaution, le couple a donc opté pour un mariage... via vidéoconférence. Les jeunes mariés sont restés dans leur chambre d’hôtel, où ils se sont échangés leurs voeux et ont porté un toast aux 110 personnes qui avaient finalement fait le déplacement. "On a voulu postposer le mariage, mais l’hôtel a refusé. Ils ont dit que tout avait été arrangé et que c’était non négociable", a expliqué Joseph, le marié.

Le jeune époux a expliqué que certains convives ont très mal pris l'absence du couple, même si, au final, la compréhension l'a emporté : "Lorsque nous avons annoncé que nous ne serions présents qu’en vidéoconférence, certains ont été choqués. Mes parents ont d’abord été fâchés mais ont fini par comprendre", poursuit le jeune homme.