Divers La vidéo a déjà rencontré un franc succès. Même auprès de la chanteuse du titre original, Angèle.

Le clip s'ouvre avec une voix bien connue, celle du polémiste français Eric Zemmour. On l'y entend tenir un discours mêlant islam, voile et djihadisme. Des mots forts qui donnent le ton de ce qui va suivre. “Ils parlent tous comme de vrais experts. De tous les voiles, ça parle mal. 2019, je sais ce qu'il te faut, mais je suis plus qu'un animal”, entame la youtubeuse Sara-Lou arborant fièrement son voile de couleur pêche.

Outre les paroles faisant écho à celles d'Angèle mais qui cette fois visent à dénoncer l'islamophobie, le clip donne à voir des scènes de la vie de tous les jours des femmes voilées rencontrant des discriminations. Refus de les servir, refus de les engager: les exemples sont nombreux. Les Molem Sisters font même référence à la récente polémique qui a agité la toile concernant la marque Décathlon et son hijab de running.

À l'heure d'écrire ces lignes, la vidéo postée le 21 avril sur YouTube a déjà récolté pas moins de 13.000 likes et a été vue quelque 154.800 fois. “Charlotte Abramow, Angèle et son équipe ont même réagi positivement”, s'est réjouie Sara-Lou, interviewée par Glamour. 

Le groupe Molem Sisters est composée de trois soeurs: Sara-Lou, Nawal et Soraya. Elles postent régulièrement des vidéos abordant des thématiques variées, allant du maquillage à la maternité. Elles avaient déjà abordé le sujet du voile dans un clip antérieur.