Les deux initiatives ont rapidement connu un très gros succès.

Deux trentenaires de Montpellier ont eu l’idée de créer un t-shirt à l’effigie du scientifique le plus rock’n’roll de cette crise du coronavirus : le professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille. Un projet dont les bénéfices seront reversés à la recherche pour la santé publique.

Cool Raoult risque de faire fureur sur les plages cet été. Pour autant que nous puissions y mettre les pieds. L’effigie de ce faux sosie de Patrick Sébastien, une gueule, comme on dit, née d’une actualité guère réjouissante, trône avec un slogan positif. "Alors que les virologues nous abreuvaient de discours anxiogènes, ce Marseillais hirsute aux cheveux longs communiquait avec sang-froid sur son site internet pour nous faire un topo et dire ce qui allait arriver", relate Cédric Vidal, coauteur du projet. Une attitude cool. "Avec mon ami graphiste Philippe Gautier, nous avons imaginé un projet écoresponsable, éthique et qui pourrait rapporter un peu d’argent à la recherche."

Une fois le projet né, encore fallait-il avoir l’accord du professeur. "Nous le voulions comme figure de proue car, avec ses bagues en tête de mort, c’est une icône rock proche du biker. Quel que soit son look, c’est un scientifique reconnu, de haut vol. Il n’entre clairement pas dans le moule (il a vulgarisé un terme jusqu’alors inconnu : l’hydrochloroquine, qui aurait des vertus dans la lutte contre le coronavirus) . Il a accepté de suite. Sa seule condition : que nous lui envoyions un t-shirt taille XL."

Il vous reste une petite dizaine de jours pour commander le t-shirt. Plus de 300 ont déjà été vendus.

Une telle initiative a aussi été menée chez nous avec des t-shirts à l’effigie de Marius Gilbert. Mais les commandes sont désormais arrêtées. Une centaine de t-shirts ont été produits.