Début octobre, le président des États-Unis annonçait avoir contracté le coronavirus. Une annonce qui n'était pas forcément une surprise tant Donald Trump avait jusque-là minimisé l'impact et les effets du coronavirus. Mais pour certains, la contamination au Covid du locataire de la Maison-Blanche n'est pas due à son insouciance face aux mesures sanitaires mises en vigueur, comme le port du masque, mais bien à... un mauvais sort. C'est en tout cas ce que la communauté Wicca, un groupe américain de "sorcières", prétend. Les membres de ce groupe affirment qu'ils ont jeté un sort au Président, et que c'est comme ça qu'il a attrapé le coronavirus. Pour donner du poids à leur affirmation, ces "sorcières" dévoilent un "élément troublant": le jour où Donald Trump a annoncé qu'il était positif au Covid-19, on était le 1er octobre. Une date bien symbolique pour cette communauté, puisque c'est la lune des moissons, explique Paris Match, soit une journée synonyme de rituels pour les Wicca.

Régulièrement, les communautés de sorcières, nombreuses aux États-Unis, affirment jeter des sorts aux hommes politiques. Si elles pouvaient jeter un sort au coronavirus...