Cette histoire saugrenue se déroule en Géorgie, aux Etat-Unis. Robin est directrice du marketing d’une agence étatique. Elle est "extrêmement compétente et présente au bureau 24 heures sur 24, sept jours sur sept", selon sa hiérarchie. Jusqu'au jour où elle a déçu tout le monde.

Selon le journal britannique The Mirror, elle a inventé une grossesse et menti à son supérieur et à tous ses collègues. Comme au cinéma, Robin va acheter un faux ventre. Elle le porte durant six mois. C'est à ce moment que le faux bidou glisse sous le bureau devant un collègue ahuri. Mais malgré cette situation gênante, le collègue se tait et le mensonge continue.

Un certain Bran Otmembebw envoie un mail au patron de Robin. Il se présente comme le père de l'enfant et explique que l’accouchement a été compliqué. Le médecin recommande de mettre la jeune mère au repos, selon l'homme. Le patron suit les recommandations et octroie sept mois de congés payés à Robin, qui se cache aussi derrière Bran Otmembebw.

Plus c'est gros, plus ça passe ? Robin va tout de même se faire coincer. La directrice partage des photos avec ses collègues et ceux-ci remarquent que le teint du bébé varie en fonction des images. Les services du gouvernement chargés d’enquêter sur les allégations de fraude au sein de l’État lancent alors une enquête. La triche est facilement et rapidement démontrée. L’affaire sera jugée le 4 avril. Inculpée de quatre chefs d’accusation, Robin risque 25 ans d’emprisonnement.