Soirée politique chargée sur les chaines de télévision françaises jeudi soir. Alors que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et Marine Le Pen (RN) s'affrontaient dans un débat sur France 2, Jean-Luc Mélenchon, candidat Insoumis à la présidentielle, prenait place sur le plateau de " Balance ton post".

Mélenchon avait posé une condition à sa participation à l'émission de C8 animée par Cyril Hanouna. Il exigeait qu'Eric Naulleau, jamais tendre avec son parti, ne soit pas présent sur le plateau. Le leader de la France Insoumise a déclaré ne plus vouloir se retrouver dans des "traquenards" et estime que Naulleau est "systématiquement extrêmement agressif" "et "même injurieux" envers lui. "Je n'avais pas envie d'avoir sur le plateau une espèce de charge haineuse", a expliqué l'homme politique.

Les deux hommes se sont pourtant croisés en coulisse, Eric Naulleau animant "Balance ton post ! L'after", l’émission qui, comme son nom l'indique, suit celle de Hanouna.

Une fois à l'écran, Naulleau a salué avec une bonne dose d'ironie le "sens de la démocratie et du courage" de Mélenchon. Avant d'enchaîner: "s'il n'a pas le courage d'affronter Naulleau et qu'il devient président, est-ce qu'il aura le courage d'affronter Poutine ? Je me pose des questions".

Le présentateur, visiblement amusé par la situation, a dénoncé une attitude "un peu agressive, même physiquement" lors du changement d'émission. "Je n'ai pas compris. Notre ami Bernard Laporte (chroniqueur de 'BTP !', ndlr) s'est inquiété et est revenu pour me protéger. J'ai besoin d'un garde du corps", a-t-il rigolé.