Divers

Le tueur à gages a refourgué son crime à un autre tueur à gages, qui l'a lui-même refourgué à un autre. Et ainsi de suite.

C'est une histoire peu banale racontée par la BBC, digne des meilleurs scénarios de films. Un homme d'affaires chinois a en effet embauché un tueur à gages pour qu'il élimine son rival en lui promettant la somme de 2 millions de yuans (environ 250.000 euros). Tan Youhui avait dans l'idée de tuer un certain M. Wei, qui avait porté plainte contre son entreprise en 2013, après un désaccord professionnel.

Déjà peu commune, l'histoire prend alors une tournure incroyable quand le tueur à gages embauche... un autre tueur à gages pour remplir le contrat, lui promettant la moitié de la somme. Ce tueur numéro 2 engage alors à son tour un tueur numéro 3, qui demande alors à un quatrième tueur de faire le sale boulot, ce dernier sous-traitant à son tour le crime à un cinquième homme.

C'est finalement le numéro 5 qui ira à la rencontre de la cible. Pas pour le tuer mais pour lui dévoiler le contrat qui avait été passé. En contrepartie, il propose alors de mettre en scène sa mort, en prenant une photo de son supposé cadavre pour l'envoyer au commanditaire. Ce que l'homme acceptera, avant d'aller dénoncer tout ce petit monde à la police.

Les six hommes viennent d'être jugés en appel, après avoir été acquittés en 2016. Tan Youhui, le commanditaire, a finalement écopé d'une peine de cinq ans de prison. Les tueurs à gages ont pris entre 2 et 3 ans de prison.