La scène cocasse s'est déroulée ce dimanche dans les environs de Mons.

Elio Di Rupo, en plein footing, est interpellé par un cycliste qui décide de lui poser des questions sur la situation actuelle et sur le déconfinement. Sur la vidéo publiée sur le compte Facebook du Montois, on peut voir le ministre-président wallon s'arrêter de manière très sympathique et prendre le temps d'enlever ses écouteurs afin de répondre aux questions du citoyen.

Ainsi, à la question de savoir si le déconfinement n'avait pas lieu trop tôt, Elio Di Rupo répond que c'est le bon moment pour le faire: "Ce ne sera pas mieux dans une semaine ou dans quinze jours", explique-t-il.

Ensuite, lorsque le cycliste lui fait part de ses craintes vis à vis des chiffres qui "ne sont pas les meilleurs au niveau européen", l'ancien Premier ministre explique que le bilan est gonflé car on considère toutes les personnes décédées dans les maisons de repos comme des cas Covid, alors que ce n’est "vraisemblablement pas le cas". "Ce qui compte, c’est le nombre d’admissions tous les jours dans les hôpitaux, et le nombre de personnes qui sont dans les unités Covid, aux soins intensifs", précise-t-il.

Enfin, l'homme lui demande si nous devrons tous porter des masques à l'avenir et en réponse Elio Di Rupo le conseille effectivement: "Pour le moment c’est obligatoire dans les transports, mais c’est recommandé dans les commerces, dans les endroits fermés. Les masques, ce n’est pas tellement pour soi-même, mais pour les autres", conclut-il.