Divers L'un se lance dans un solo de batterie, l'autre jongle avec aisance. Un troisième saute à la corde, un autre encore se promène en skateboard. Et le tout en étant vêtu d'un long habit traditionnel des moines bouddhistes.

Mais pourquoi une telle mise en scène? Pour protester contre une décision d'un policier à l'encontre de l'un des leurs.

Un agent a en effet infligé une amende de 6.000 Yens (environ 60 euros) à un moine parce qu'il conduisait son véhicule "dans un kimono qui pourrait nuire à la sécurité".

En réaction, la solidarité s'est mise en place sur les réseaux sociaux où ses pareils ont voulu démontrer qu'il n'y avait rien de dangereux à cette tenue vues les prouesses qu'ils sont capables de réaliser en la portant. "Je peux le faire en robe" est devenu leur slogan.