"Salut à toi jeune entrepreneur ‘la question est vite répondue’."

Si la formule vous dit quelque chose, c’est peut-être que vous êtes déjà tombé sur les vidéos de Jean-Pierre Fanguin. Avec ses costumes moulants, sa coupe de champagne et ses voitures luxueuses, l’entrepreneur franco-suisse invite sur les réseaux sociaux, les gens des "classes moyennes et inférieures" à le contacter pour devenir "riche". Ses vidéos ont déjà été vues plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux. Elles sont souvent moquées pour le ton du jeune homme.

Seulement voilà, ce samedi 30 janvier, un autre influenceur : au pseudonyme de Pogforever a publié une vidéo sur son profil Instagram dans laquelle il fait passer JP Fanguin pour "un escroc".

Heurté par cette accusation, JP Fanguin a tenu à s’expliquer dans nos colonnes.

Dès le début de l’entretien, l’influenceur annonce la couleur. "Je ne sais pas comment démentir. C’est vrai que j’ai pu soutirer de l’argent à des gens mais je suis resté dans des bonnes intentions."

Il qualifie la démarche de l’influenceur Pogforever "d’hypocrite". "Il voulait me piéger", se justifie-t-il. Sans avoir peur de la contradiction, JP Fanguin tient à faire savoir "qu’il a toujours été bienveillant même quand il a extorqué de l’argent".

Il explique sa technique : "Ça repose sur un schéma pyramidal. Des membres parrainent des nouveaux membres et peuvent espérer toucher de l’argent. Plus les membres font de parrainage, plus ils se font de l’argent."

Et JP Fanguin dans tout ça ? Pour chaque nouveau parrainage, il "touche un pourcentage", détaille-t-il. En toute transparence, il déclare : "Le but, c’était de m’enrichir."

En juin dernier, une enquête du Parisien révélait que Jean-Pierre Fanguin était en réalité "un rabatteur qui oriente ses abonnés vers Melius, une société spécialisée en formation en trading et aux cryptomonnaies".

JP Fanguin nous explique qu’il a été "trop naïf".

L’influenceur nous confirme, par ailleurs, que plusieurs plaintes ont été déposées contre lui.

Le jeune entrepreneur est visiblement dépassé par la situation. Son adresse a fuité sur les réseaux sociaux et il reçoit régulièrement des lettres d’insultes et de menaces. Il tient à nous lire le contenu d’une lettre qui reprend ses gimmicks : "Salut à toi jeune entrepreneur. Je sais où tu vis. je peux venir chez toi."

Jean-Pierre Fanguin estime que la situation "est devenue incontrôlable".

Pour le jeune entrepreneur, la célébrité semble même avoir un goût amer : "Je n’étais pas préparé pour tout ça", confesse-t-il.