"Quand on tape caca dans Google, la première vidéo qui sort, c'est La chanson du caca. C'est moi qui l'ai faite, je vais vous raconter son histoire." Le créateur raconte cette histoire folle.

Quelques notes de musique, des paroles simples et pourtant, la vidéo publiée sur Youtube en octobre 2016 culmine à plus de 23 millions de vues aujourd'hui. " Je l'ai faite pour rigoler, je ne pensais pas que ça prendrait cette ampleur là", confie le créateur à Konbini (vidéo ci-dessous).

La chanson est née alors qu'il gardait ses enfants. Sa belle-fille est arrivée vers lui en courant pour le prévenir que son frère avait fait caca sur le trampoline. Après plusieurs mois, la chanson est enregistrée en à peine deux heures. Pour le clip, trois jours suffisent à l'infographiste de métier : "J'ai dessiné un caca, c'était le bon". Il publie alors la chanson sur Youtube sous le pseudonyme de Poopman.

Un succès qui rapporte

Après 100.000 vues, le créateur dépose la chanson à la SACEM (l'équivalent de la SABAM en Belgique) afin de pouvoir en toucher les droits d'auteurs. "Ça met du beurre dans les épinards tous les mois", assure-t-il, sans dévoiler le montant qu'il perçoit grâce à la chanson.

La chanson a aussi été traduite dans plusieurs langues et le créateur en prévoit d'autres : espagnol, anglais, allemand et pourquoi pas chinois ? "On peut le faire dans toutes les langues. Je peux encore me fendre la gueule pendant un moment", s'amuse-t-il. "Quand on est poopman, on pense worlwide !" conclut-il.