Divers Depuis des dizaines d'années, les scientifiques cherchent à expliquer le phénomène des icebergs verts de l'Antarctique. Des chercheurs ont établi une nouvelle hypothèse.

Les icebergs verts auraient une teneur en fer 500 fois supérieur que les autres.

Des scientifiques ont en effet découvert que la plateforme de glace d'Amery située sur la côté est de l'Antarctique contiendrait de grandes quantités de fer à sa base. L'hypothèse est donc la suivante : lorsque le glacier avance sur le continent, il absorbe de fines particules de roches. Ce sont ces particules (riches en fer) qui colorent l'iceberg quand elles se retrouvent dans l'eau et qu'elles sont incorporées à la glace.