Divers Cette pratique qui consiste à ouvrir les bouches d'incendie pour se rafraîchir est totalement interdite et peut se révéler très dangereuse. 

A Paris chaque épisode de canicule rime avec "street-pooling" et il faut dire que le phénomène inquiète de plus en plus les autorités. En effet, après avoir provoqué une pénurie d'eau à Valenciennes en début de semaine, un enfant a été retrouvé hier soir dans un état grave après avoir été projeté en l'air par l'ouverture d'une bouche incendie. Dans la nuit de mercredi à jeudi la préfecture de police de la région parisienne a recensé 27 ouvertures de bouches d'incendie uniquement dans la nuit de mercredi à jeudi ! 

Les pompiers aussi sont inquiets, une ouverture intempestive d'une bouche d'incendie coûte environ 750 litres d'eau potable par minute, ce qui réduit considérablement le volume disponible pour les interventions des sapeurs-pompiers notamment pour combattre les nombreux incendies en cette période.


 Pour contrer ce phénomène, des amendes existent : en France on parle de peine pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement mais aussi des amendes pouvant aller jusque 75.000 euros   bien qu'en pratique ces condamnations sont rares.