"Et si le masque devenait obligatoire à la maison?" tel est le questionnement de Carmela Giusto, ancienne comédienne du Grand cactus qui buzze en ce moment sur les réseaux sociaux. En effet, suite à la crise sanitaire et au port du masque obligatoire à Bruxelles, l'humoriste surfe sur l'absurdité de la situation en se mettant en scène dans un appartement avec son mari (alias Fred, un comédien). Le tout, sur le rythme bien connu de Niagara, Je dois m'en aller transformé en "Mais je dois me masquer"! Résultat? En se moquant gentiment de la situation actuelle (on ne sait plus s'embrasser, ni se brosser les dents, ni picoler, etc.), l' ex-comédienne du Grand Cactus réalise un clip drôle, bien fichu et tout en autodérision. Les internautes ne diront pas le contraire. "Parodie géniale!"; "Petit chef-d'oeuvre" ou encore "J'adore ce petit grain de folie!" peut-on ainsi lire parmi les commentaires sur Facebook.

"La crise culturelle, c'est toute la déprime du moment!"

"Moi j'ai débuté dans le cabaret", nous rappelle Carmela Giusto, jointe par téléphone. "Et le cabaret, c'était beaucoup de sketches mais aussi beaucoup de chansons. Et mon truc, c'est vraiment la chanson comique, ça a toujours été ce que je préférais faire et ce que j'ai toujours fait. Sans réfléchir." Cette année, elle s'était donné le temps d'arrêter plein de choses pour prendre le temps d'écrire son nouveau spectacle, "Molière, l'Opéra, Vous et Moi". Mais vu la situation sanitaire et la crise culturelle, elle ne sait pas quand elle va reprendre sa tournée. "C'est toute la déprime du moment, concède la comédienne qui a aussi fait deux ans de formation et d'atelier en interprétation de chansons françaises. Mais j'ai vraiment pris cette année pour écrire pour moi parce que j'avais toujours joué le texte des autres. Surtout que le thème du spectacle est celui de mon doctorat. A savoir mes racines et l'histoire de la femme. Et comme le spectacle terminait par une parodie et que les gens adoraient, je me suis dit: il est peut-être temps de revenir à ses premiers amours!"

Confinement tombé, Carmela Giusto s'est donc lancé -en plus de ses capsules des " Petits mots logiques d'une schizophrénique" (45.000 vues en moyenne)- dans les parodies comiques de chansons afin de rester en éveil créatif. A commencer par Dalida -"C'en est fini du confinement" sur l'air d' "Il venait d'avoir 18 ans"- qui a fait 300.000 vues et plus de 4000 partages. "Cette parodie était un peu plus maladroite car l'équipe a dû se mettre en place après le confinement."  Suivi donc de "Mais je dois me masquer!" sur un air de Niagara qui affole les chiffres en trois jours: plus de 400.000 vues et plus de 5000 partages sur Facebook. "Je fais à chaque fois attention à respecter la tonalité et que les gens puissent se retrouver dans la chanson originale."

La suite? Un troisième morceau est en gestation. "Cette période ravive toutes nos émotions et envies. On est donc très à fleur de peau, ce qui est très bon pour créativité artistique."