Divers Eugénie Journée, qui n'aura porté son écharpe que quelques jours, se serait fendue d'un élégant "Allez tous vous faire fo***" sur Twitter...

A peine élue, déjà destituée. C'est un peu devenu une ritournelle dans le monde des Miss en France. Cette année, c'est Eugénie Journée, Miss Bretagne, qui a perdu son écharpe au profit de Léa Bizeul, sa première Dauphine. 

Le crime d'ingénue d'Eugénie ? La jeune femme a posté, sur son compte Facebook, quelques clichés d'elle vêtue d'un simple jeans. Des photos qui n'étaient pas bien méchantes et ne dévoilaient en rien sa poitrine mais qui contrevenaient au règlement de Miss France, un rien dépassé, qui interdit formellement aux participantes de poser "sans vêtements".

Sylvie Tellier, directrice de l'organisation, s'est expliquée à Metronews: "Le problème n'est pas de savoir si ces photos sont choquantes ou artistiques. C'est l'acte de se dénuder devant un objectif qui est sanctionné. Le règlement dit que les jeunes filles ne doivent pas poser dénudées ou dans des situations équivoques."

Si cette destitution fait le bonheur de Léa Bizeul, la pilule est un peu difficile à avaler pour l'ancienne propriétaire de l'écharpe de Miss Bretagne. Ainsi, sur Twitter, la jeune femme s'est emportée, insultant le comité d'organisation. Il est toutefois difficile de savoir sil le compte social en question est bien géré par la demoiselle.