Divers

Les plus vieux jumeaux du monde ont fêté leur anniversaire en Belgique.

C’est en toute discrétion que Pierre et Paul Langerock ont passé le cap des 104 ans ce week-end, autour d’un gâteau partagé avec quelques proches à la maison de soins Ter Venne à Gand, où ils résident depuis quatre ans.

En 2015, les jumeaux francophones nous avaient conviés autour d’un dessert à l’occasion de leur anniversaire. Cette année-là, les deux frères s’apprêtaient à entrer dans le Guiness Book. Deux ans plus tard, ils sont toujours aussi fiers d’être devenus ainsi les plus vieux jumeaux du monde.

Leur secret de longévité ? Ils n’en ont pas vraiment, nous assuraient-ils déjà à l’époque. “On adore les moules, les asperges et un petit verre de vin par jour, avouait Pierre, avant de nous confier que, s’il avait à choisir, il préférerait partir le premier. Nous n’avons pas espéré vivre tout ce temps. Mais je voudrais quitter ce monde avant mon frère. Pour que ce soit lui qui gère mes funérailles.”

Il faut dire que Pierre compte beaucoup sur Paul depuis quelques années. Un rôle que son frère assume d’ailleurs pleinement même s’il n’hésite pas à en jouer de temps en temps. “Moi, j’ai perdu la vue, alors c’est à Paul de nous diriger. Il me taquine de temps en temps et ça finit parfois en dispute. Il est convaincu que j’arrive encore à voir un peu. Alors, quand on doit monter dans notre chambre, je le tiens par la ceinture. Et tout à coup, il me lâche et dit que j’arriverai bien à me débrouiller tout seul. Mais c’est faux, je ne vois rien !”

Pierre et Paul n’ont pas changé. Ils aiment toujours autant se taquiner. Une manière de se prouver à quel point ils s’aiment. Inséparables, les jumeaux sont toujours en pleine forme, assure-t-on à la maison de soins Ter Venne, mais ils préfèrent toutefois se montrer plus discrets dans les médias. Seule la bourgmestre Agnes Lannoo a été conviée cette fois à la fête organisée samedi à Gand.

Si tout va bien, l’an prochain à la même date, Pierre et Paul devraient battre un nouveau record puisque, avant eux, les jumeaux Glen et Dale Moyer, décédés en 2000, avaient franchi le cap des 105 ans.