Voilà une histoire comme on les aime. Professeure sans emploi depuis la fermeture des écoles en février et seule à élever quatre enfants, une Chilienne de 40 ans, Yohana Agurto, a trouvé une idée géniale pour s’extirper de la misère : vendre du miel baptisé… Miel Gibson.

Succès immédiat auprès des acheteurs, mais colère presque aussi rapide du côté des avocats de la star, qui lui demande d’arrêter ça tout de suite. Les réseaux sociaux s’enflamment, le nombre de ses followers passe de 1 200 à 15 000, personne ne comprend en quoi cela nuit à un acteur hollywoodien richissime. Le buzz prend tellement d’ampleur au Chili qu’un accord est trouvé : elle peut continuer à utiliser le nom mais doit retirer toute illustration du comédien. Tout est bien qui finit bien, sauf pour son établissement scolaire, qui vient de perdre une enseignante pour la rentrée.