Divers

Sur la route du Tour de France, deux hommes ont une tâche particulière : effacer les pénis peints sur le bitume.

 Avant chaque étape, il passe pour repérer les dessins outranciers et les messages politiques qu'ils redécorent. Les sexes d'homme deviennent des hiboux, les messages politique, des smileys.

Cela fait neuf ans que Patrick Dancoisne, que la télévision publique néerlandaise NOS a suivi, peint les routes du Tour de France. Il travaille pour la société Doublet, chargée de soigner la chaussée avant le passage des coureurs.

"Le Tour c'est une image, c'est visible dans le monde. Il ne faut pas que ce soit ni politique, ni vulgaire", explique-t-il.

Si les noms des coureurs et dessins mignons sont tolérés, écrire sur la voie publique en France reste passible d'une amende de 3.750 euros et d'une peine de travail d'intérêt général.