Un Suisse qui avait volé en 7 ans plus de 10.000 plumes de rapaces conservés dans les collections ornithologiques de musées européens, pour un préjudice évalué à 5,4 millions d'euros, a été condamné mercredi à 3 ans de prison par la justice helvétique.

Un tribunal de Bâle a jugé cet homme de 45 ans, dont l'identité n'a pas été révélée, coupable de vol aggravé et d'atteinte à la propriété pour les faits commis entre 2005 et 2012, a rapporté l'agence ATS.

Un complice a été condamné à une peine de 15 mois avec sursis.

L'auteur des vols, un collectionneur passionné de rapaces, accédait aux collections ornithologiques en prétextant des recherches scientifiques, et en profitait pour dérober les plumes.

"Des objets très rares et précieux, d'une valeur scientifique inestimable", ont ainsi été dérobés dans différents musées d'Europe, notamment en Suisse, en Allemagne et en Autriche pour augmenter la valeur de sa collection, selon l'acte d'accusation.

Parmi eux figurent des plumes et des ailes de buse ou de milan royal, ainsi des plumes appartenant à des espèces exotiques, telles que l'aigle de Nouvelle-Guinée, le faucon gerfaut, l'aigle noir, la harpie ou encore le grand-duc des Usambara.

Au total, l'homme a volé les plumes de 127 espèces en 7 ans et demi, d'une valeur de 427.000 francs suisses. Cela représente 458 "objets" et quelque 10.500 plumes.