Sorti de prison depuis à peine quelques mois, le Britannique Geoffrey Chambers, 66 ans, comparaissait à nouveau devant la justice pour une affaire de mœurs, relate le DailyMail. Les faits qui lui sont reprochés ont eu lieu le 12 décembre dernier, dans une rue commerçante de la ville d'Hereford, au Royaume-Uni. 

Selon plusieurs témoins, l'homme aurait commis plusieurs attentats à la pudeur. Il aurait simulé, pendant près d'une heure, des actes sexuels avec une courgette glissée dans son pantalon. L'homme cherchait également à établir des contacts visuels avec plusieurs femmes.

Plus grave encore: des enfants étaient présents et ont assisté à ce bien triste spectacle. Plusieurs mineurs se sont dits dégoûtés de l'attitude du sexagénaire. 

Geoffrey Chambers s'était finalement fait arrêter par un agent de police présent sur les lieux. En fouillant son véhicule, les forces de l'ordre ont trouvé d'autres courgettes.

L'homme avait été libéré de prison deux mois plus tôt. Il y purgeait une peine pour avoir commis deux tentatives de délits sexuels sur enfants.

Le tribunal a estimé Geoffrey Chambers coupable de 31 attentats à la pudeur, ce qui pouvait lui valoir une peine de prison. Des faits similaires lui avaient également été reprochés dans deux villes anglaises, mais l'homme n'avait écopé que d'un avertissement de la police locale. Cette fois, le verdict a été plus sévère : l'homme a été condamné à huit mois de prison.

Selon le sexagénaire, qui a présenté ses excuses par l'intermédiaire de son avocate, cet acte n'avait pas pour intention d'être sexuel : il tentait de renouer les liens avec sa fille.