Comme beaucoup de ses confrères en cette journée d'ouverture des Jeux d'hiver de Pékin 2022, un journaliste de la chaîne néerlandaise NOS était ce matin sur le terrain aux abords du stade où devait se dérouler la cérémonie. Mais son direct dans le journal de midi ne s'est pas passé comme prévu. Alors qu'il était en train d'introduire les événements de l'après-midi, un agent de sécurité s'est approché de lui et l'a brusquement tiré par les bras pour le déloger.

Sur les images, publiées par son média, on peut voir Den Daas tenter de résister, de rester dans le cadre, tout en essayant de communiquer en chinois. Finalement, il se voit obligé de renoncer à son direct et conclut : "On vient d'être chassés d'un quartier, donc j'ai bien peur que nous devrons revenir plus tard".


"Notre correspondant a été éloigné de la caméra par des agents de sécurité, à midi, en direct dans le NOS Journal. Malheureusement, cela devient de plus en plus la réalité quotidienne des journalistes en Chine", a ensuite déploré la chaîne néerlandaises sur son compte Twitter avant d'indiquer que le journaliste allait bien. Il a pu finir son intervention quelques minutes plus tard.