Sur l'air de Vesoul de notre Jacques Brel national, le groupe français fait un tabac sur les réseaux sociaux -plus de 3 millions de vues- avec leur chanson "T'as voulu voir le salon"

Confinement oblige, la situation sanitaire actuelle inspire de nombreux artistes qui ont besoin de s'exprimer. Que ce soit en Belgique ou ici en France avec ce trio ("mais à quatre confilmés") des Goguettes, un groupe spécialiste des reprises humoristiques. "C’est pas une petite grippette qui va bloquer le pays. En France, on n’est pas des mauviettes et on vit en démocratie." Après cette reprise parodique de "Je l'aime à mourir" de Francis Cabrel rebaptisé "On ne l'a pas vu venir", les voilà de retour avec celle de Vesoul de Jacques Brel qui fait le buzz. "T'as voulu voir le salon et on a vu le salon, démarre ainsi le chanteur avant d'entonner pareillement pour le placard, la chambre, les chiottes et le balcon. "J'ai voulu voir le balcon et... on avait pas de balcon. Ouais c'est con."

Ou quand l'accent est mis sur plusieurs absurdités liées au confinement. "Qu'est-ce qu'on va pouvoir faire de tout ce temps offert?, balance Valentin Vander plus loin dans un clip fait maison. "On a déjà tué le chat, ligoté les enfants et dénoncé le voisin. Vivement qu'on se confine en prison pour de bon!"

"Pour pas se contaminer, il faut se confiner mais pour se déconfiner, il faut être immunisé. Pour être immunisé, faut se faire contaminer. Pour se faire contaminer, il faut se déconfiner, CQFD."

Drôle, le texte qui accompagne la chanson est particulièrement bien dans le thème du confinement. "Je préfère recompter les lattes du plancher, il y en a 48", chante encore le groupe, plutôt que de regarder le JT. "Je te laisse 10 minutes pour finir les Xanax." Entre sa technique du sopalin pour confectionner un masque et son questionnement quant à savoir ce que devient Benjamin Griveaux, le clou du morceau vient lorsqu'il s'attaque au déconfinement français -tout aussi peu clair qu'au plat pays de Jacques Brel- prévu le 11 mai. "T’as voulu voir Macron et on a vu Macron… Maintenant tout est plus clair, on sait ce qu’il faut faire ! Pour pas se contaminer, il faut se confiner mais pour se déconfiner, il faut être immunisé. Pour être immunisé, faut se faire contaminer. Pour se faire contaminer, il faut se déconfiner, CQFD."