Les aléas du direct. Pour clôturer son édition du 7 novembre dernier, le JT de TF1 avait diffusé les images du clan de Joe Biden célébrant la victoire de leur candidat dans la ville Washington. Alors qu'elle croyait être hors antenne, la journaliste avait lancé un "il a fumé la moquette notre ami...", avant d'être rapidement coupée par le générique. Une phrase qui n'avait pas échappé aux téléspectateurs et qui avait fait le tour des réseaux sociaux, certains utilisateurs pensant qu'elle parlait de Donald Trump. 
    
Mais ce n'était pas le cas. Trois semaines plus tard, Anne-Claire Coudray est revenue sur cette petite gaffe dans l'émission C'Cauet sur NRJ ce lundi. Il s'agit en réalité d'une boutade adressée à un collègue.

"C'était très affectueux. En fait, je peux le dire car il ne m’en voudra pas, notre envoyé spécial venait de faire un dernier direct, le jour où Biden était désigné président… mais par les médias ! Vous savez qu’aux États-Unis ça marche comme ça. Et il se trouve qu’il nous dit que c’est officiel, que Joe Biden est président alors qu’en fait ça ne sera officiel que le 14 décembre", explique la présentatrice au micro d'NRJ, qui a attendu le générique de fin pour lancer cette fameuse phrase. 

Et de préciser "Je ne savais pas que c'était à l'antenne, je n'en suis rendue compte à la tête des gens"