Un homme de 48 ans a développé une infection grave, qui aurait pu lui être fatale, parce qu'il se rongeait les ongles

Comme des millions de personnes, par stress ou mauvaise habitude, Steven MacDonald, un britannique de 48 ans, se ronge les ongles. Et cela a bien failli lui coûter la vie. 

Notre homme a en effet a été hospitalisé en urgence, en ce début d'année à Glasgow, pour deux spectaculaires éruptions cutanées purulentes, sur son doigt comme son avant-bras.  À l’hôpital, les médecins ont diagnostiqué un panaris, infection du tissu situé sur le pourtour de l'ongle.  Une infection théoriquement bénigne, et très commune. Mais l'ampleur de celle dont souffrait Steven était sans commune mesure. Au final, après plusiuers heures de traitement, l'infection a pu être canalisée et Steven va bien. Mais si le problème avait été traité quelques heures plus tard, la septicémie aurait pu se révéler mortelle pour Steven, lui ont sgnifié les médecins.

"Je n’ai jamais eu de problème de ce type mais cela m’a fait réfléchir sur la vie et la mort", relativise-t-il. "Avec du recul, je réalise maintenant à quel point c’était sérieux. J’ai été tenté de ronger mes ongles quelques fois depuis l’incident, vu que c’est une habitude depuis près de 50 ans pour moi, mais je me suis dit que je ne pouvais plus le faire." C'est dans une démarche d'alerte que l'homme conclut : "S’il vous plaît, éloignez vos doigts de vos dents"