L'humoriste français, partisan à ses heures du FN si cher à Marine Le Pen, s'est laissé aller à quelques envolées pas vraiment lyriques sur les réseaux sociaux.

"Les méthodes du PS contre les candidats FN: incendies, menaces de mort, agressions. Valls et ses SA en action. Heil Hollande !"



C'est en ces termes que l'humoriste et polémiste français Jean Roucas s'est distingué ce dimanche sur les réseaux sociaux à l'occasion du second tour des élections départementales françaises.

De cette manière, il voulait dénoncer le façon dont certains candidats du Front national ont été traités durant cette campagne. Un traitement, selon lui, digne de l'Allemagne nazie, même si, quelques heures après la publication de ce tweet, il a tenu à "tempérer" ses propos, avant de définitivement tirer sa révérence.