L'animateur de TPMP a, certes, pris les précautions d'usage au moment de citer cet agenda fictif. Ce qui n'empêche pas le gouvernement français de trouver la démarche "irresponsable"

Alors qu'une carte absolument pas officielle du déconfinement français tourne sur les réseaux sociaux en France, Cyril Hanouna, l'animateur et trublion en chef de Touche pas à mon poste, n'a pas hésité, ce lundi 6 avril, à s'en faire l'écho dans TPMP et à relayer l'existence de cette fake news à son (importante) audience. Alors que les autorités françaises, le Premier ministre Edouard Philippe en tête, martèlent qu'il est trop tôt pour établir un calendrier et incitent la population hexagonale à tout faire pour respecter les mesures de confinement, l'animateur, après avoir reçu un "texto", a fait part, en direct, ce calendrier du déconfinement région par région.

"Je ne sais pas si c’est une bonne info, mais c’est une info qui tourne, donc je vous la donne, une info que j’ai reçue", s’est exclamé l’animateur de C8 à l'antenne, détaillant les trois étapes qui organiseraient ce déconfinement, prétendument à partir du 4 mai pour les régions les moins exposées à la pandémie.


Il faut bien préciser que l'animateur, plusieurs fois durant l'émission, a interrogé la véracité de cette carte. "Si vous regardez la séquence en intégralité, Cyril Hanouna prend des précautions avant et après avoir donné les dates. Il utilise le conditionnel et précise bien que la véracité de cette carte, qu’il ne montre pas à l’antenne, n’est pas confirmée. Ce débat est une séquence amusante, dans une émission de divertissement, rien de plus", a affirmé un proche de la production à nos confrères du Parisien. Hanouna, de son côté, se défend en expliquant avoir pris toutes les précautions d'usage, expliquant "100 fois que cette carte était fausse".


Carte qui est, en effet, totalement fausse, confirment les services d’Edouard Philippe au Parisien. "Ni la carte, ni les dates n’existent", a assuré un membre du cabinet, rejoint par un haut conseiller gouvernemental, qui a qualifié la démarche de TPMP d'"irresponsable".