Le président français avait assuré qu'il répondrait sur une éventuelle candidature à la primaire de gauche en fin d'année. Raté...

François Hollande était l'invité d' Europe 1 ce mardi matin. Durant une heure, le président français a répondu aux questions de nos confrères sur des sujets tels que la très controversée loi Travail, les manifestations qui tournent parfois au pugilat contre les forces de l'ordre, l'émancipation d'Emmanuel Macron... et également sa candidature à la présidentielle 2017.

Sur ce sujet, M. Hollande avait assuré qu'il n'y répondrait clairement qu'à la fin de l'année 2016. C'était sans compter sur ce petit lapsus qui n'a pas échappé à nos confrères du Huffington Post. Questionné par Jean-Pierre Elkabbach, le président devait répondre à une question sur les alternatives possibles à sa politique. "Est-ce qu'il y a une alternative de gauche à ce que vous représentez ?", lui demande le journaliste. "Il y a des alternatives à droite", répond le socialiste. "Et si je ne suis pas... euh ! si la gauche n'est pas reconduite, ça sera la droite qui l'emportera ou l'extrême-droite."

Malgré des lois qui passent en force, une France dans la rue et des sondages toujours au plus bas, François Hollande compterait donc bel et bien se représenter pour un second mandat à l'Elysée.